Fonds d’assurance formation du travail temporaire
Accueil > Particuliers
Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Imprimer Envoyer Partager

Recruter des intérimaires en situation de handicap ? C’est possible !

Recruter et former une personne handicapée en contrat de professionnalisation intérimaire pour répondre aux besoins d’un client ? INSER 2000 a relevé le challenge avec succès. Vanessa Taillefer, chargée de l’accompagnement social et professionnel au sein de l’agence d’emploi d’insertion à Fort-de-France, nous livre son témoignage sur la mise en place de cette action de formation.

« Une de nos entreprises utilisatrices nous a sollicité pour recruter une personne handicapée en contrat de professionnalisation dans le domaine des ressources humaines. Lors de nos recherches, nous avons identifié le profil d’une jeune femme qui correspondait à la demande de l’entreprise. La localisation de notre client imposait que la personne soit véhiculée, ce qui n’était pas le cas de la candidate que nous avions trouvée. En tant qu’entreprise de travail temporaire d’insertion, nous accompagnons nos publics de façon individuelle, aussi bien sur le volet professionnel que sur le volet social. Nous avons ainsi pu résoudre ensemble cette difficulté liée au manque de mobilité » explique Vanessa Taillefer.

Un travailleur handicapé bien accueilli par l’entreprise utilisatrice

« L’entreprise utilisatrice avait dès le départ émis le souhait de faire bénéficier ce contrat à un profil TH. Nous n’avons pas eu besoin de la convaincre sur le potentiel de la candidate en termes de compétences mais sur sa capacité d’accès à l’emploi en raison de son manque de mobilité. Nous avons donc proposé à l’entreprise une mission d’intérim classique avant d’aller plus loin » précise Vanessa Taillefer. Cette première mission ayant permis à l’entreprise de lever ses doutes sur le choix de ce profil TH, l’agence s’est lancée dans le montage de son premier contrat de professionnalisation intérimaire au profit d’un travailleur handicapé. « Tout au long de la constitution du dossier et des documents administratifs, j’ai sollicité Glawdys Betzy, la déléguée territoriale du FAF.TT, qui a été d’une grande aide. » souligne Vanessa Taillefer. « Nous nous sommes rencontrées régulièrement, elle a fait le lien avec les services de gestion au siège du FAF.TT pour nous informer des compléments nécessaires à apporter au dossier ».

Les bénéfices du contrat de professionnalisation

L’entreprise utilisatrice souhaitait embaucher une personne qualifiée et formée à ses process. L’intérimaire possédait une bonne expérience dans les ressources humaines mais n’avait pas validé de diplôme. En formant des intérimaires aux métiers de l'entreprise utilisatrice et en permettant aux intérimaires d’obtenir une qualification professionnelle reconnue, le contrat de professionnalisation répond parfaitement à ces deux objectifs. L’intérimaire a débuté sa formation en janvier 2017 pour un an, elle alterne entre des périodes de formation à la CCI Martinique et des périodes de mise en pratique en entreprise, et vise l’obtention d’un titre professionnel d’assistante en ressources humaines. « Le contrat de professionnalisation intérimaire permet une réelle montée en compétences et permet à notre bénéficiaire d’acquérir un titre professionnel reconnu et valorisant dans le cadre de son parcours professionnel » précise Vanessa Taillefer.

Le handicap n’est pas un frein à l’emploi.

Le handicap de l’intérimaire a nécessité un petit aménagement de son temps de travail dans l’entreprise utilisatrice, elle bénéficie ainsi de temps de pause réguliers au cours de sa journée, sans que cela altère son travail. « Les agences d’emploi doivent se rendre compte que les personnes en situation de handicap sont toutes différentes les unes des autres et qu’il faut sortir des préjugés établis. Je pense que ce sont les préjugés qui freinent l’emploi de ces personnes. Il est toujours intéressant de porter et de proposer une candidature et de la défendre. En fonction du poste, on peut valoriser les acquis du candidat qu’il soit en situation de handicap, ou non » conclut de manière convaincue Vanessa Taillefer.

 

Sécuriser les parcours des personnes en situation de handicap
Au travers de son partenariat avec l'Agefiph, le FAF.TT est engagé depuis 2009 pour sécuriser les parcours individuels des salariés en situation de handicap. Une offre de services spécifique a été déployée pour ce public comportant des moyens humains, financiers et administratifs.
En savoir plus sur la mission handicap.


En Guadeloupe (et en Martinique), l'Agefiph apporte également des cofinancements complémentaires pour les dispositifs de la professionnalisation. Ces cofinancements viennent en complément des forfaits majorés par le FAF.TT pour les personnes en situation de handicap.
En savoir plus sur le partenariat Agefiph

Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Imprimer Envoyer Partager
29/03/2017

Voir aussi

Nouveauté

Le contrat de professionnalisation intérimaire : une solution de formation efficace qui mène à l’emploi

Comment répondre aux besoins de ses clients tout en favorisant l’insertion professionnelle des salariés intérimaires ? PLACIDOM Guadeloupe a trouvé la solution en mettant en place avec succès plusieurs contrats de professionnalisation intérimaire en Guadeloupe.

le 25/01/2017
Lire la suite

Aucun commentaire

*
Effacer
*
Effacer
*
Effacer
Effacer