Fonds d’assurance formation du travail temporaire
Accueil > Particuliers
Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Imprimer Envoyer Partager

Mutations & Co

Crise économique, émergence de nouveaux marchés, fermetures d’entreprises, évolution des métiers… de plus en plus rapides et de plus en plus complexes, les mutations économiques vécues sur les territoires nous amènent à revoir notre perception de l’environnement économique et social et à envisager des approches nouvelles pour l’emploi, en lien avec l’ensemble des acteurs des territoires.

Le travail temporaire dispose de nombreux atouts qui peuvent lui permettre de jouer un rôle majeur dans ce contexte en forte évolution : il dispose par nature d’une connaissance très fine des tissus économiques, d’une relation privilégiée avec les entreprises des bassins d’emploi, et d’une expertise RH incontestable, acquise par la connaissance précise des métiers de ses clients.

Pour outiller les agences d’emploi et leur permettre d’anticiper sur les besoins en compétences des territoires en mutation, le FAF.TT a dans un premier temps fait réaliser une étude par le cabinet Ambroise Bouteille, pour :
• Identifier les principaux changements (technologiques, règlementaires, concurrentiels...) relatifs aux filières de l’intérim tout en repérant les métiers fragilisés ou en développement dans les secteurs-clés de l’intérim : transport-logistique, bâtiment et industrie (agroalimentaire, aéronautique, nucléaire, éolien…),
• Mesurer les impacts de ces changements sur les emplois et les trajectoires des intérimaires,
• Définir des indicateurs d’intervention,
• Repérer les écarts entre les enjeux et les pratiques et faire, le cas échéant, des préconisations adaptées,
• Proposer un plan d’action opérationnel, une méthodologie et des outils appropriés.

Cette analyse croisée entre filières, métiers et territoires s’est concentrée sur une dizaine de métiers stratégiques (fragilisés ou en développement) et permet de proposer aux agences d’emploi des éléments de méthodologie et des fiches pratiques facilitant l’appropriation par les acteurs concernés.

SCRIPT EMPLOI, DU DIAGNOSTIC AU PLAN D’ACTION TERRITORIAL

A partir de cette étude, le FAF.TT a mis en place la démarche « SCRIPT EMPLOI », qui permet aux agences d’emploi, avec l’appui d’un expert, de « traduire », en collectif, les besoins en compétence identifiés sur leur territoire, pour leurs métiers et pour leurs intérimaires, et de mettre en place un plan d’action adapté.
Cette démarche de GPEC territoriale, pilotée par le conseiller en région du FAF.TT, se décline en quatre phases très opérationnelles, ramassées sur une période de deux à trois mois. Une expérimentation a été lancée dans la région PACA au premier semestre 2014 en partenariat avec la DIRECCTE. Elle sera déployée dans les autres régions au fur et à mesure des partenariats qui y seront noués.

Phase 1 : diagnostic territorial

Cette étape permet d’identifier les impacts des mutations économiques sur les emplois des intérimaires et d’élaborer un diagnostic territorial, véritable photographie dynamique du territoire et des secteurs d’activité, présentant les secteurs les plus représentatifs du territoire, les secteurs en déclin, les secteurs en croissance, Les grands projets du territoire et les familles d’emploi-type, par secteur d’activité, pour lesquelles il existe des projets de recrutement, des difficultés à recruter.
En région PACA, cette première phase a permis de sélectionner les secteurs à fort enjeu d’emploi : Industrie (Monteur Câbleur en électronique, Opérateur polyvalent en industrie chimique), Transports et Entreposage (Chauffeur Poids Lourd et Super Poids Lourd, Employé polyvalent logistique) et Construction (Ouvrier polyvalent de la maçonnerie) ainsi que les grands chantiers du territoire.

Phase 2 : capitalisation des pratiques et des besoins

A ce stade, il s’agit de diagnostiquer les pratiques des agences d’emploi, leur outillage, leurs besoins et de repérer conjointement les activités et compétences mises en œuvre dans les emplois cibles
En PACA, cette étape a permis de préciser les familles d’emploi impactées négativement par les mutations du territoire : Ouvrier polyvalent de la maçonnerie, Opérateur d’expédition livraison, Opérateur de fabrication et de conditionnement de l’industrie chimique…

Phase 3 : identification des scénarios de mobilité professionnelle

Une fois le travail de repérage et de concertation réalisé, le FAF.TT identifie les métiers en développement sur le territoire afin de construire les référentiels d’activité et de compétences associés aux métiers cibles.
Les aires de mobilité professionnelle ainsi définies peuvent alors faire l’objet de parcours d’évolution professionnelle adaptés (Passerelles, dispositifs de formation…)
Un outil de de positionnement est proposé aux agences pour identifier les compétences acquises et à acquérir afin d’accompagner les salariés vers les emplois en développement du territoire.

Phase 4 : Déclinaison en plan d’action territorial

Le plan d’action territorial précise le contexte et les enjeux sectoriels sur le territoire, les salariés concernés, le métier ciblé, le parcours de formation préconisé et le calendrier.
En région PACA, des premières opérations de formation qualifiantes inter-entreprises sont en cours de déploiement sur les métiers ciblés.

 

Retour à la newsletter >

Mot clé : GPEC
Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Imprimer Envoyer Partager
18/06/2014

Aucun commentaire

*
Effacer
*
Effacer
*
Effacer
Effacer