Fonds d’assurance formation du travail temporaire
Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Imprimer Envoyer Partager

Dossier métier : le nucléaire

Qu’est-ce que l’énergie nucléaire ?

L’énergie nucléaire est produite par les réacteurs des centrales nucléaires au sein desquels une réaction en chaîne (fission (séparation par collision) nucléaire avec l'uranium comme matériau fissile) est contrôlée.

Les chiffres clés

19 centrales totalisent 58 réacteurs de niveaux de puissance différents.

430 000 emplois directs, indirects et induits.

3/4 de la production totale de l’électricité en France provient du nucléaire. La France est le 2ème pays producteur nucléaire au monde.

30 ans c’est l’âge moyen du parc nucléaire français. Pour permettre l’allongement de la durée de vie de son parc nucléaire et intégrer de nouvelles normes de sûreté, EDF va engager, au cours des prochaines années, des travaux importants sur l’ensemble de ses centrales. L’ensemble de ces opérations de maintenance lourde, est appelé « grand carénage ». Ces travaux permettront d’intégrer de nouvelles normes de sûreté.

 

10 ans, c’est la durée prévue pour la réalisation du programme de maintenance, avec un pic des travaux entre 2017 et 2022 et une hausse des opérations de 70% sur toute la période du grand carénage (les centrales font régulièrement l’objet de travaux de maintenance notamment dans le cadre des visites décennales). Le montant total des investissements est estimé à 50 milliards d’euros pour la période 2012-2025.

Emploi et formation

7 500 embauches devraient compenser les 4 500 départs à la retraite sur la période 2013-2015, c’est l’accord qui a été signé à l’été 2013 et qui prévoit des embauches massives : dans les métiers techniques, selon une source syndicale. Le dispositif sera " testé " à Paluel, la centrale qui inaugurera le programme. Le site de Paluel a depuis 2012 des effectifs en forte hausse, de l'ordre d'une centaine de personnes complémentaires.

Le secteur du Nucléaire a recours à l’intérim sur les principaux métiers représentés : échafaudeur, électricien, chaudronnier-tuyauteur, monteur en isolation thermique-calorifugeur, mécanicien sur machines tournantes, mécanicien robinetier, peintre en revêtements industriels et technicien chargé de contrôles et d’examens non destructifs (Téléchargez la fiche descriptive les métiers du nucléaire).

Une multitude de formations qualifiantes ou diplômantes permet de se spécialiser dans les métiers du nucléaire (Téléchargez le document Formations qualifiantes du nucléaire).

En 2013, le FAF.TT a participé à la programmation et au remboursement de 92 actions de formation.

Nombre de formés selon la région de l'ETT

carte nb de personnes formées

Nombre de personnes formées selon l'intitulé de formation

graph nb de pers formées

(3 intitulés insuffisamment renseignés)

+ de 7 personnes sur 10 ont été formées dans le cadre des OPAL et majoritairement sur le dispositif du CDPI (Téléchargez le document Synthèse formations nucléaire). Les formations dans le cadre du CIF ne sont pas représentatives à ce jour.

Attention ! Travailler dans le milieu du nucléaire implique de suivre des formations réglementaires telles que HN 1-2 (habilitation niveau 1-2), QSP (qualité sureté prestataires), PR1-2 (prévention radioprotection).  Ces formations réglementaires évoluent : un nouveau dispositif entrera en vigueur le 1er septembre 2014.

Les nouveaux parcours de professionnalisation des intervenants du nucléaire

Evolution du parcours de formation pour un nouvel intervenant

graph actu  nucléaire1

La réalisation du stage "Savoir Commun du Nucléaire" niveau 1 est un pré requis aux stages Radioprotection Niveau 1 ou au Complément Sûreté Qualité.
Les intervenants en zone surveillée n'ont plus l'obligation de suivre les 4 jours de formation Radioprotection niveau 1.

Evolution du parcours de formation pour un nouveau chargé de travaux

graph actu  nucléaire2

La réalisation du stage "Savoirs communs du nucléaire" niveau 2 est un pré-requis au stage RP2.
Toutes les formations initiales (niveau intervenant et chargé de travaux) font l'objet d'une formation recyclage de deux jours renouvelée tous les trois ans avec une tolérance d'un an.
(Téléchargez la fiche Les formations réglementaires du nucléaire)

Les acteurs clés

  • Les acteurs institutionnels

1. Services ministériels :

L’énergie nucléaire est traitée par plusieurs administrations françaises qui traitent de l’énergie nucléaire, citons principalement :

- le Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie.
- le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes ;
-
le Secrétariat Général aux Affaires Européennes, ainsi que le Comité Technique Euratom pour la coordination interministérielle face aux instances européennes ;
-
le Ministère en charge de la Recherche ;
-
le Ministère de la Défense.

2. Le CEA  (commissariat à l’Energie Atomique et aux énergies alternatives)

  • Les associations de prestataires :
    Les sociétés peuvent se regrouper en associations ou groupements non commerciaux, il en existe 5 : GIP NO,  IFARE, PEREN, GIE Atlantique. Le but de ces associations ou groupements peut être suivant le cas d'aider leurs entreprises adhérentes dans divers domaines (sécurité, technique …), de les promouvoir, de leur apporter un service de veille ou de favoriser le renouvellement des compétences des salariés intervenant dans les centrales nucléaires.

carte secteur nucléaire

  • Les instances de Contrôle et de surveillance :
    AFAQ - AIEA - ANDRA - ASN - CEFRI - CRIIRAD - DSIN - GIIN – IRSN - UTO
  • Les producteurs/distributeurs d’électricité :
    AREVA – EDF – GDF SUEZ – ALSTHOM


Pour trouver toute l’information de l’industrie nucléaire en France, vous pouvez consulter : le Site-Gamma.fr ou sfen.org

Sources ayant servi à la réalisation de ce dossier : EDF - GIP NO - SFEN - SITE-GAMMA - Certif info - Pôle Nucléaire Bourgogne.

Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Imprimer Envoyer Partager
31/03/2014

No comments

*
Clear
*
Clear
*
Clear
Clear