Fonds d’assurance formation du travail temporaire
Home > Particuliers
Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Imprimer Envoyer Partager

Programme Passerelles en Nord-pas-de-Calais : de très bons retours du terrain

Le FAF.TT et le Conseil Régional du Nord-pas-de-Calais ont mis en place le programme Les Passerelles de l’intérim qui offre la possibilité aux agences d’emploi de former leurs salariés grâce à des modules courts, pour leur proposer des débouchés vers de nouveaux secteurs ou vers de nouveaux métiers. L’objectif de ce programme est d’anticiper les besoins en compétences tout en encourageant la mobilité et la reconversion professionnelle dans le cadre de mutations économiques. Dans le Nord-pas-de-Calais, les Passerelles peuvent être mobilisées jusqu’au 30 juin 2014 sur le plan de formation ou en période de professionnalisation. Elles bénéficient d’un cofinancement du Conseil Régional. Bénéficiaires et agences d’emploi témoignent :

 Un programme qui répond aux besoins des agences d’emploi

« Sur le bassin d’emploi boulonnais, le décorticage des noix de Saint-Jacques est une activité saisonnière très spécifique où peu de personnes sont qualifiées. Le geste s’acquiert en 70 heures et il est nécessaire de suivre une formation. Le programme Passerelles est donc totalement en adéquation avec nos besoins et cela nous permet de faire monter en compétences des profils d'ouvriers de marée » explique Nathalie Magne de Synergie qui a formé six salariés au décorticage de noix de Saint-Jacques.

Pour Sophie Depoorter d’Intérim Qualité, les Passerelles permettent de « monter en compétences des salariés pour leur donner le coup de pouce qui leur permettra de s’insérer durablement grâce à l’acquisition d’une compétence recherchée ».

Les agences d’emploi soulignent l’intérêt du soutien du Conseil Régional : « sans le cofinancement de la région, financièrement c’était impossible. Mon agence a ouvert en mars 2013 et nous n’avons pas de budget formation pour la première année. Cette aide de la région adossée à la période de professionnalisation permet de limiter le surcoût à notre charge » explique Sophie Depoorter. Pour Synergie, «  le cofinancement est très appréciable et il répond aux besoins spécifiques de nos bassins d’emploi ».

L’accompagnement du FAF.TT est également mis en avant par les agences d’emploi. Sophie Depoorter explique qu’elle a eu connaissance du dispositif « grâce à la déléguée formation du FAF.TT, lors d’un rendez-vous en agence. Mais elle en a parlé aussi lors de réunions, et l’occasion s’est très vite présentée. » Sophie Magne salue la facilité de mise en œuvre du programme :  « la partie administrative est très simple ».

Un programme qui développe l’employabilité des bénéficiaires

Wilfried Wallyn, Mickael Fasquelle et Sophie Depoorter de l'agence Intérim Qualité

Mickael Fasquelle, 31 ans, vient de terminer sa formation de calorifugeur avec Intérim Qualité. Il explique : «  C’est l’agence qui m’a fait la proposition de formation mais j’étais déjà intéressé avant par ce métier. Je suis monteur échafaudeur et je vois les calorifugeurs travailler. Je suis minutieux et ça m’intéresse de faire ce métier car il est complémentaire à celui d’échafaudeur. » Sophie Depoorter ajoute : « Cette compétence permettra à monsieur Fasquelle d’évoluer dans l’entreprise et d’avoir des missions plus longues. Le client est également intéressé par cette démarche. Il s’agit là d’une passerelle entre deux métiers complémentaires au sein d’une même entreprise dans le but d’une plus grande amplitude d’emploi et à terme d’un CDI ».

Wilfried Wallyn a également bénéficié de la formation de calorifugeur. « Nous avons eu un entretien avec Sophie qui nous a expliqué le métier, la formation, les missions possibles » explique le jeune intérimaire de 21 ans. « Dans le cas de Wilfried, c’est une passerelle formation initiale et entrée dans l’emploi » ajoute Sophie Depoorter.

Les deux nouveaux calorifugeurs s’accordent pour dire qu’ils sont très satisfaits de la formation et Mickael Fasquelle conclut sur l’intérêt du programme Passerelles : « on monte les échafaudages pour que les calorifugeurs posent les isolants, puis on revient pour démonter les échafaudages. Avec cette formation on pourra intervenir du début à la fin. C’est bénéfique pour les deux : le client qui n’a plus besoin de deux équipes et pour l’intérimaire qui a des missions plus longues ».

A noter : le programme Passerelles a également été mis en place en Ile-de-France avec le soutien du Conseil Régional (les actions doivent démarrer avant le 31/12/2013 et finir au plus tard fin février 2014). Cliquez ici pour en savoir plus.

Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Imprimer Envoyer Partager
17/12/2013

No comments

*
Clear
*
Clear
*
Clear
Clear