Fonds d’assurance formation du travail temporaire
Accueil > Particuliers
Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Imprimer Envoyer Partager

7 OPCA se mobilisent pour la formation de 1000 réfugiés

Signature de l’accord-cadre entre les Ministères de l’Intérieur, du Travail et du logement, de l’OFII,
de Pôle Emploi et du FPSPP en présence des OPCA.


Face aux conflits du Proche et Moyen Orient et de l’Afrique de l’Est occasionnant l’arrivée de réfugiés sur le territoire français, nous sommes 7 OPCA à nous être mobilisés pour la formation de 1 000 réfugiés (Afdas, AGEFOS PME, Constructys, FAF.TT, FORCO, OPCAIM et OPCALIA). Notre objectif est de développer une véritable dynamique « formation – accompagnement – emploi » afin de garantir aux personnes bénéficiant de la protection internationale une insertion professionnelle et une intégration réussies.

Cette mobilisation inédite est le fruit d’une réponse commune à l’appel à projets lancé par le FPSPP (Fond Paritaire pour la Sécurisation des Parcours Professionnels) sur la « formation à destination des réfugiés et bénéficiaires de la protection subsidiaire ». Cette démarche fait suite aux expérimentations menées par le FAF.TT et l’AFPA en Île-de-France et en Hauts-de-France, où respectivement 100 et 79 personnes ont été accompagnées et formées.

Les objectifs que nous nous sommes fixés sont l’emploi, l’intégration et l’autonomie des personnes. C’est pourquoi, nous proposons, en partenariat avec l’AFPA, un parcours « tout intégré » comprenant formation, hébergement, restauration et accompagnement global (social, administratif, médical et professionnel).

Ce parcours se décline en trois temps. Un premier socle de 200 h de français sera dispensé aux bénéficiaires par l’OFII (Office Français de l’immigration et de l’intégration) dans le cadre du contrat d’intégration républicaine*. Ces derniers suivront ensuite une Préparation opérationnelle à l’emploi collective (POEC) de 400 heures centrée sur l’apprentissage du Français à visée professionnelle et la découverte des métiers. Les métiers visés sont ceux pour lesquels les entreprises ont des difficultés à recruter à savoir l’industrie, le BTP et les services. Enfin, elles bénéficieront d’un contrat de professionnalisation ou d’un contrat de développement professionnel intérimaire (CDPI) de minimum 450 heures visant une première brique de qualification avec un soutien en Français.

Cet engagement fort des OPCA a pour but de fédérer les acteurs de l’emploi dans les territoires et de faire de la formation professionnelle le levier d’insertion et d’intégration pour les personnes réfugiées.


* Le contrat d'intégration républicaine (CIR) est conclu entre l'État français et tout étranger non européen admis au séjour en France souhaitant s'y installer durablement. En le signant, l’étranger s’engage à respecter les principes et valeurs de la société française et de la République et à suivre les formations qui lui sont prescrites.

 

 

Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Imprimer Envoyer Partager
19/05/2017

Aucun commentaire

*
Effacer
*
Effacer
*
Effacer
Effacer