Fonds d’assurance formation du travail temporaire
Home > Particuliers
Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Imprimer Envoyer Partager

Insertion professionnelle et service militaire volontaire

Combiner l’apprentissage de la vie en collectivité dans un cadre militaire et l’insertion professionnelle en lien avec les besoins économiques du territoire : c’est l’objectif que se sont fixé le FAF.TT et la Région Grand-Est en organisant l’accompagnement d’une centaine de jeunes engagés dans le service militaire volontaire à Châlons-en-Champagne.

 

Dans le cadre de l’implantation d’un centre de Service Militaire Volontaire (SMV) à Châlons-en-Champagne en janvier 2017, qui sera ouvert pour 100 jeunes, une expérimentation sera menée par le FAF.TT en concertation avec la Région Grand Est pour contribuer à l’insertion professionnelle de ces jeunes peu ou pas qualifiés au sein des entreprises du territoire, en joignant le statut de militaire volontaire à celui de stagiaire de la formation professionnelle.

Au-delà de l’apprentissage de la vie en collectivité dans un cadre militaire proposé par le SMV, les dispositifs de la formation professionnelle de droit commun seront mobilisés pour contribuer à leur insertion professionnelle : CléA et Préparation Opérationnelle à l’Emploi notamment, ou contrats de professionnalisation et contrats d’apprentissage.

Au même titre que l’action « 1 expérience, 1 emploi » menée conjointement avec l’AFDAS, le FAF.TT propose la mise en œuvre d’une démarche d’accompagnement global coordonnant les besoins du territoire et les opportunités d’emploi dans le travail temporaire, le conseil, l’ingénierie, et l’expertise en matière de solution emploi/formation et la levée des freins périphériques à l’emploi. Les jeunes seront accompagnés de manière individuelle par un conseiller en évolution professionnelle durant l’intégralité du parcours mis en place en fonction des besoins établis. Les dispositifs du Fastt et les dispositifs de droit commun seront mobilisés afin de lever les freins périphériques avant l’entrée en emploi ou en formation.

Les besoins en compétences des territoires seront formalisés dans le cadre d’un diagnostic partagé avec les autres OPCA dans le cadre de la solidarité territoriale des compétences.

Le projet bénéficie d’un cofinancement du FPSPP dans le cadre des financements dédiés aux expérimentations territoriales. Le Conseil Régional Grand-Est, de son côté, propose de mobiliser le dispositif FIFE (Fonds d’Intervention Formation pour l’Emploi) qui vient cofinancer des parcours de formation dès lors que l’entreprise s’engage à recruter.


 

 

Mots clés : Jeune , Partenariats
Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Imprimer Envoyer Partager
21/11/2016

No comments

*
Clear
*
Clear
*
Clear
Clear