Fonds d’assurance formation du travail temporaire
Accueil > Particuliers
Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Imprimer Envoyer Partager

Booster le CPF

Favoriser l’accès à la qualification via le Compte Personnel de Formation (CPF), encourager les agences d’emploi à inscrire le CPF dans leur politique RH, être offensif dans l’accès au certificat CLéA pour les salariés ne maîtrisant pas les savoirs de base, inciter les salariés à ouvrir leur compte CPF : ce sont les axes privilégiés par le FAF.TT pour lancer l’opération « Booster le CPF ».

1. Le CPF ajusté pour tous

Le CPF ajusté permet au FAF.TT d’abonder le Compte Personnel de Formation des salariés intérimaires et permanents du travail temporaire qui souhaitent suivre une formation dont la durée va au-delà de la durée de leurs droits acquis au titre du CPF.

 2. Le CPF CléA et FLE/FOS (Français Langue Etrangère/Français sur Objectif Spécifique)

Ouvert à toutes les entreprises de travail temporaire, ce dispositif concerne particulièrement les ETTI, dont le public est particulièrement touché par les problèmes de maîtrise du socle de compétences et de la langue française. Pour que le plus grand nombre de salariés concernés par ces difficultés puisse suivre une formation dans le cadre du CPF, le FAF.TT abonde leurs comptes pour financer l’intégralité de la formation, quand le nombre d’heures de formation est supérieur aux droits ouverts des salariés.
L’évaluation CléA est prise en charge dans le cadre d’une enveloppe spécifique.

3. Un accompagnement à la promotion du CPF pour les entreprises et une aide à l’ouverture et à la mobilisation des comptes pour les salariés

Chaque délégation inter-régionale du FAF.TT dispose d’un chargé de développement du CPF qui a pour mission de promouvoir le CPF sur son territoire. Il intervient auprès des salariés pour les informer sur le CPF, les accompagner dans l’ouverture et l’activation de leur compte, pour des recherches de formation… en lien avec les conseillers en évolution professionnelle et en mobilisation des prestations du CEP (en savoir plus).
Il intervient également auprès des agences d’emploi pour les accompagner dans la mise en œuvre du CPF et pour organiser les campagnes d’information et d’ouverture de comptes au sein des enseignes.

 4. L’accompagnement des salariés dont le CIF a été refusé

Depuis juillet 2015, les conseillers en évolution professionnelle du FAF.TT contactent systématiquement toutes les personnes ayant déposé un dossier CIF et dont le financement est refusé sur ce dispositif, afin de leur proposer un financement via le CPF (dans le cas où la formation est éligible au CPF), avec le soutien des entreprises de travail temporaire qui prennent en charge le contrat de mission formation.
Plus de 200 projets ont été financés dans ce cadre en 2015.

 

Lire la suite de la newsletter >>

 

 

 

Mot clé : CPF
Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Imprimer Envoyer Partager
21/04/2016

Aucun commentaire

*
Effacer
*
Effacer
*
Effacer
Effacer