Fonds d’assurance formation du travail temporaire
Accueil > Particuliers
Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Imprimer Envoyer Partager

Handicap et reconversion : témoignage d'un intérimaire

Suite à un accident de sport en 2005, Guillaume Lafaurie ne peut plus travailler dans l’hôtellerie restauration. Aucun reclassement n’étant possible, il est licencié pour inaptitude de l’hôtel bordelais où il travaille. Il est alors accompagné par Cap emploi et la Maison Départementale des Personnes Handicapées et obtient la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé. Poussé à trouver une autre voie professionnelle tenant compte de ses contres indications médicales, il suit une formation dans une école de prothèse dentaire. Entre temps, il est délégué par Manpower sur une mission d’intérim de 18 mois où il découvre le monde de l’aéronautique en tant que drapeur de matériaux composites.

Le jeune homme ne trouve pas vraiment son compte dans le domaine de la prothèse dentaire, qui lui impose une activité trop statique. Il s’intéresse alors de nouveau au secteur aéronautique où il sait que les besoins en main d’œuvre sont importants. Après plusieurs mois de mission d’intérim, il souhaite évoluer et monter en compétences.

Manpower lui propose alors de participer à une opération collective de formation pour obtenir le CQPM d’ajusteur monteur structure aéronefs par le biais d’un CDPI (Contrat de Développement Professionnel Intérimaire, dispositif spécifique de la branche du travail temporaire). Il entame une formation de deux mois en février dernier à l’AFPI. Il témoigne : « Je suis très content, cela correspondait à mes attentes et je savais que ce CQPM m’ouvrirait des portes ». Il décroche sans difficulté le certificat et son agence d’emploi le recontacte très rapidement pour une mission longue dans une importante entreprise de l’industrie aéronautique à Mérignac. Il se dit satisfait de cette mission qui correspond à sa nouvelle qualification tout en restant compatible avec son handicap. « C’est un milieu qui me plait bien, qui demande précision et rigueur et où l’on travaille en équipe. C’est intéressant et valorisant de construire des avions » explique Guillaume Lafaurie qui sait qu’il va maintenant acquérir de l’expérience qui lui permettra sûrement d’évoluer encore dans ce secteur.

Mot clé : Partenariats
Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Imprimer Envoyer Partager
16/11/2015

Voir aussi

La mission Handicap

Depuis 2009 et dans le cadre d’une convention cadre avec l’Agefiph au niveau national, le FAF.TT s’engage à renforcer l’accès des personnes handicapées aux dispositifs de la formation professionnelle proposés par la branche de travail temporaire (CDPI, CIPI, contrat de professionnalisation).

le 01/11/2013

Aucun commentaire

*
Effacer
*
Effacer
*
Effacer
Effacer