Fonds d’assurance formation du travail temporaire
Le FAF.TT > Actualités
Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Imprimer Envoyer Partager

Un taux d'insertion dans l'emploi de 90% pour les 1 000 premières POEC financées par le FAF.TT

La POEC (Préparation Opérationnelle à l’Emploi Collective) est un dispositif de formation destiné aux demandeurs d’emploi pour lesquels une action de formation s’avère nécessaire.

Le FAF.TT a mené une enquête auprès des bénéficiaires des 1 000 premières POEC qu’il a financées depuis l’été 2013. Cette enquête, réalisée en août 2014, montre que 9 bénéficiaires sur 10 sont en emploi trois mois après la fin de leur formation.

LES EFFETS SUR L’INSERTION
Sur les 90% de bénéficiaires aujourd’hui en emploi, 68% sont en mission d’intérim de plus de 6 mois, 19% en CDD et 3% en CDI. Et 92% d’entre eux occupent un poste en lien direct avec la formation réalisée.
Le dispositif rencontre aussi son objectif en terme de densité d’emploi puisque 89% des bénéficiaires travaillent en continu, quand seuls 6% travaillent moins de 2 semaines par mois. 

LES MOTIVATIONS DES BÉNÉFICIAIRES
Les demandeurs d’emploi disent entrer en formation pour élargir leurs compétences (67%) et pour se professionnaliser (31%). 80% d’entre eux disposaient d’un niveau bac ou infra avant leur entrée en formation.
Les formations mises en œuvre, d’une durée moyenne de 208 heures, concernent pour 43% l’industrie et 25% les transports et la logistique. 60% de ces formations sont qualifiantes, sanctionnées par un titre professionnel du ministère du travail, par une qualification reconnue par une convention collective, ou par un Certificat de Qualification Professionnelle.

UN BILAN POSITIF
Le succès des POEC repose sur le travail de diagnostic des besoins d’emploi réalisé sur chaque territoire par les conseillers et délégués du FAF.TT, en étroite collaboration avec Pôle emploi, les agences d’emploi, les entreprises utilisatrices et les conseils régionaux.
Autre facteur clé de succès : les agences d’emploi s’engagent a minima à proposer une mission de 6 mois aux bénéficiaires à la suite du parcours de formation. Cet engagement est une pièce constitutive du dossier de demande de financement.

Ce bilan très positif conforte la pertinence du dispositif d’accompagnement et de suivi mis en place par le FAF.TT.


Pour en savoir plus sur la démarche, le profil des stagiaires et leur taux de satisfaction, lisez le précédent communiqué de presse « Bilan POEC 2013 : un dispositif d’insertion à forte valeur ajoutée qui a rencontré son public ».

 

Mot clé : POE
Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Imprimer Envoyer Partager
13/10/2014

No comments

*
Clear
*
Clear
*
Clear
Clear