Fonds d’assurance formation du travail temporaire
Accueil > Entreprises
Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Imprimer Envoyer Partager

Le FAF.TT travaille en partenariat avec les acteurs du territoire sur le champ de l’emploi et de la formation des publics fragilisés.

Dans un contexte de mutations rapides et de croissance de l’emploi, la mise en adéquation des besoins des entreprises avec les compétences des actifs devient un véritable enjeu pour la compétitivité des entreprises.

L’intérim a un rôle à jouer pour préparer les futurs intérimaires aux projets de recrutement des entreprises.

Après une période de crise importante, l’intérim repart depuis début 2015 avec une progression continue de janvier à décembre (+4,5%). Cette progression se prolonge sur l’année 2016 et s’intensifie fortement sur les métiers les plus qualifiés : + 9% pour les ouvriers qualifiés et + 3,5% pour les postes de cadres et professions intermédiaires (données Prism’Emploi septembre 2016 en Hauts de France)

Une nécessité de miser sur la formation des moins diplômés

Les moins diplômés (CAP – BEP, brevet des collèges, CEP ou sans diplôme) représentent 44% de la population d’âge actif mais 58% des chômeurs (toutes classe d’âge confondues) – (Dares). Cette population est également fortement représenté dans l’intérim (70% des intérimaires ont un  niveau 5 ou infra). 

Miser sur la qualification professionnelle et le développement des compétences des salariés intérimaires, c’est préparer et adapter les salariés/demandeurs d’emploi du territoire aux nouvelles demandes des entreprises clientes.

De nombreuses conventions déjà signées en Hauts-de-France

Afin d’accompagner les agences d’intérim des Hauts de France dans cette démarche, le FAF.TT a répondu à plusieurs appels à projets et bénéficie de cofinancements de la part de la Région (cofinancement des POEC), de la Direccte (pour les publics fragilisés), du FPSPP (dans le cadre de l’appui aux mutations économiques et des POEC), du conseil Général du Pas de Calais (pour les bénéficiaires du RSA), de l’Agefiph (pour les personnes en situations de handicap) et de Pôle Emploi. L’objectif est de proposer des ingénieries financières spécifiques adaptées aux parcours de formation et en articulation avec les dispositifs de formation existants.

Entre 2016 et 2017, ce sont près de 1800 parcours qui pourront être cofinancés permettant aux entreprises d'investir davantage. Ces cofinancements sont prioritairement orientés vers les publics les plus fragilisés, avec la possibilité sur certains bassins d’emploi de prendre en charge une partie du temps d’accompagnement dédié à ces publics, notamment pour les Demandeurs d’Emploi Longue Durée qui représentent 48% des demandeurs d’emploi en Hauts-de-France. 

Le FAF.TT veille également à articuler ses interventions en complémentarité avec les dispositifs de l’emploi existants (Région, Pôle Emploi). Des partenariats sont en cours de construction avec d’autres OPCA (OPCA-TS, AFDAS, OPCALIM, OPCALIA …) afin de mutualiser les actions de formation et engager une démarche de responsabilité territoriale partagée sur le champ de l’emploi et de la formation.

N’hésitez pas à nous transmettre vos projets de formation ou de recrutement : projets.hautsdefrance@faftt.fr

Vous souhaitez en savoir plus sur les cofinancements disponibles en hauts de France ? 

Mot clé : Partenariats
Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Imprimer Envoyer Partager
21/11/2016