Fonds d’assurance formation du travail temporaire
Accueil > Particuliers
Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Imprimer Envoyer Partager

Se reconvertir grâce à l’intérim : quand une ex-coiffeuse obtient le titre professionnel de conductrice de ligne

L’intérim peut être un vecteur d’évolution ou de reconversion professionnelle pour ses salariés. Aidées du FAF.TT et des acteurs de l’emploi de la région, les agences d’intérim jouent un rôle pour favoriser la montée en compétence et/ou la reconversion professionnelle de leurs intérimaires et permanents.

C’est ce que nous souhaitons illustrer aujourd’hui à travers le témoignage de Magali, anciennement coiffeuse devenue intérimaire, qui vient d’obtenir le titre professionnel CIMA (Conduite Installation Machine Automatisée).

 

Considéré en tension, les candidats au métier de conducteur de ligne sont très recherchés par les entreprises industrielles du secteur Dijonnais. Manquant de main d’œuvre, les agences d’emploi se tournent de plus en plus vers des personnes disposant d’une culture professionnelle industrielle ou « simplement » motivées et ayant les compétences et capacités pour occuper des postes de conduite de ligne. 

Ainsi, à l’issue d’une réunion de diagnostic des besoins de territoire organisée par le FAF.TT en juin 2016 plusieurs agences ont exprimé leur volonté de se lancer dans une action de formation CIMA. Financée par le FAF.TT et la Région Bourgogne Franche-Comté, cette opération collective a permis aux agences de mettre à disposition de leurs clients du personnel qualifié (formation validée par un Titre professionnel) tout en minimisant leurs risques financiers. Pour les intérimaires formés, l’obtention de ce titre signifie beaucoup: premier vrai diplôme, évolution professionnelle reconnue, un  changement de vie…  Pour Magali par exemple, c’est  l’officialisation de sa reconversion professionnelle. 

Mais comment Magali, coiffeuse durant 12 ans dans la région de Dijon en est-elle arrivée à se tourner vers un métier aussi radicalement différent ?

Il faut dire qu’elle n’en est pas à sa première expérience dans l’industrie ! Après s’être lancée il y a plus de 10 ans dans l’intérim sur des postes d’agent de production, au début parce qu’elle avait des difficultés à trouver un poste en coiffure et parce que « l’intérim ça paye mieux », Magali a finalement pris goût au métier et a choisi de se tourner définitivement vers l’intérim « Dans l’industrie comme en coiffure il y a du travail en équipe et c’est ce que j’aime ».

Pour Nathalie Andriot de l’agence Manpower de Dijon «  Magali est une personne avec un très bon savoir-être et qui a su nous donner satisfaction dans ses missions. De plus son expérience en industrie couplée aux qualités qu’elle a développé dans le milieu de la coiffure à savoir une bonne dextérité et de la minutie dans son travail, nous ont naturellement poussés à lui proposer cette formation ».

Mais pour Magali, cette reconversion a suscité de nombreuses questions sur son parcours et l’impact que pourrait avoir cette formation. En plein bouleversement personnel avec une nécessité de se réorganiser, était-ce le bon moment pour officialiser définitivement sa reconversion dans le milieu industriel, est-ce que ce métier allait correspondre à ses contraintes personnelles ?  Car pour elle, « m’engager à suivre cette formation, c’était m’engager vis-à-vis de mon agence à évoluer dans ce métier. Finalement, j’ai réalisé que c’était une opportunité à ne pas louper avec un poste à responsabilité et de vraies perspectives d’évolution ».

Après 2 mois et demi de formation, Magali se sent pleine d’espoir pour l’avenir «  Je suis très contente car la formation m’a permis de reprendre confiance en moi et j’ai pu montrer que j’étais capable. Aujourd’hui, je vois beaucoup plus clair sur mon avenir, je prends mon nouveau rôle très à cœur et j’ai envie de découvrir ce métier à mon rythme. »

Son agence, très satisfaite des progrès et de la détermination de Magali lui a déjà proposé plusieurs missions dès sa sortie de formation. 

Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Imprimer Envoyer Partager
24/01/2017